Témoignage : comment Antonio Sena a survécu durant 36 jours dans la jungle

Antonio Sena, un pilote d’avion, a survécu durant 36 jours seul dans la forêt amazonienne, sans aide, vivres ni armes. Dix mois plus tard, il raconte son expérience extrême.Antonio Sena a été coupé du monde pendant 36 jours, seul dans l’immensité de la forêt amazonienne, dans des conditions extrêmes. « Les nuits étaient vraiment terrifiantes, j’avais très, très peur, surtout de la pluie qui était torrentielle. J’avais peur que des branches se cassent, tombent sur moi et me tuent », confie-t-il. Le 28 janvier 2021, le pilote de 36 ans est à bord d’un monomoteur. Son moteur lâche, il atterrit en urgence, s’extrait de l’avion, blessé, en emportant de l’eau et du pain. « J’ai monté un abri à côté de l’avion dans l’espoir que des équipes de sauvetage me voient. […] Je suis resté huit jours et j’ai vu que des équipes de sauvetage survolaient la zone, mais elles ne m’ont pas vu », se souvient-il.Imiter les singesIl commence alors à marcher. Le premier jour, il prend quelques photos avec son téléphone. Le 5e jour, il craque et enregistre un message pour ses proches. Chaque jour, Antonio Sena marche, se construit des abris, gère sa peur des prédateurs. Pour se nourrir, il observe les animaux autour de lui. « J’ai commencé ma marche en ne mangeant que des fruits. […] Ce sont les singes qui m’ont appris. Je regardais ce que les singes mangeaient, et je mangeais exactement la même chose », explique-t-il. Au 36e jour, il aperçoit des cueilleurs de noix. Il est sauvé. Ce sont ses proches, dit-il, qui l’ont aidé à tenir.