Xavier Bertrand réclame des « peines automatiques » pour ceux qui agressent des policiers

« Lorsque l’intéressé est jugé coupable (…) il est condamné à une peine de prison minimale, sans sursis, sans aménagement de peine possible », a expliqué le président des Hauts-de-France, déclaré candidat à la présidentielle.